Congrés internacional Malraux i Espanya: història, literatura, recepció i altres arts

malrauxEns plau informar-vos que els dies 9 i 10 de novembre de 2017, la Universitat de Lleida conjuntament amb les Amitiés Internationales André Malraux (AIAM) organitzaran el Congrés Internacional Malraux i Espanya: història, literatura, recepció i altres arts en el marc dels actes de commemoració dels quaranta anys de la mort d’André Malraux.

Podeu enviar les vostres propostes de comunicació fins el proper dia 28 de febrerCristina Solé (cristina.sole@gmx.es) o Pierre Coureux (pcoureux@gmail.com).

Aquí teniu la informació del congrés:

L’Université de Lleida et les Amitiés Internationales André Malraux (AIAM) ont tenu à unir leurs efforts pour rendre cette année un hommage particulier à ce “contemporain capital”. Nous proposons un colloque sur cet écrivain qui fut et reste toujours, en Espagne, une référence de la lutte pour la liberté, pour la poursuite de la démocratie et la défense de la culture. Chacun connaît l’importance qu’a représentée l’Espagne dans la vie et l’oeuvre de Malraux. Son engagement immédiat et sa participation personnelle aux nombreux combats aériens, pendant les premiers mois de la guerre civile, la tournée de conférences qu’il effectua aux États-Unis, en France et ailleurs, juste avant de publier le roman L’Espoir, qu’il rédigea à partir de son expérience espagnole, et le film Sierra de Teruel, qu’il tourna dès l’été 1938, sont parmi ses initiatives les plus connues et les plus étudiées. Pourtant l’Espagne est également présente dans Lazare, Hôtes de passage, La Tête d’Obsidienne… Ainsi que dans d’innombrables articles, allocutions, discours et conférences qu’il prononça un peu partout dans le monde.

Malraux a été également un grand admirateur de la culture et de l’art espagnols. Il a trouvé en Espagne un univers de formes qui l’a fasciné. Dans les essais qu’il consacre à la création artistique, de Les Voix du silence (1951) jusqu’à La Métamorphose des Dieux sortie en 1957, qui sera rééditée en 1977 et deviendra, sous une autre présentation, le premier volume de la trilogie La Métamorphose es dieux : I. Le Surnaturel, il tente de mettre en avant la contribution de ” l’Espagne éternelle ” au patrimoine artistique de l’humanité et considère même certains créateurs de la péninsule comme de véritables précurseurs de la conception actuelle de l’art : des peintres tels que Goya, Velázquez, El Greco, des écrivains comme Cervantès, ainsi que des artistes contemporains comme Picasso ont une grande place dans ses écrits. Mais ils ne sont pas les seuls. Malraux s’est intéressé également à Unamuno, Miró, Dalí, Bergamín, et à bien autres. Ce volet reste encore peu étudié.

Ainsi de nombreux nouveaux aspects pourront être abordés pendant le congrès : comme par exemple les rapports de Malraux avec l’Espagne, la place réelle de ce pays et l’image qu’il en transmet dans ses écrits et dans son film, la diffusion et la réception de l’écrivain en Espagne et son évolution au cours des années, ainsi que la vision malrucienne de l’art et de certains artistes espagnols, peuvent être complétés ou approfondis. Les approches comparatistes et transversales seront également les bienvenues.

Les propositions de communication sont attendues avant le 28 février 2017, et doivent être envoyées à : Cristina Solé (cristina.sole@gmx.es) ou bien à Pierre Coureux (pcoureux@gmail.com).

Les actes du colloque seront publiés par les AIAM et feront l’objet d’un numéro de la revue Présence d’André Malraux.

Anuncis

Deixa un comentari

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s